Prana, ce mot sonne comme un mystère à nos oreilles. D’ailleurs peu de gens en connaissent la signification. Prana est un mot sanskrit qui se traduit par « énergie vitale » ou « essence » ; elle est à la base de tous les mouvements de l’univers et circule en nous de façon plus ou moins libre. La médecine indienne traditionnelle conçoit que les maladies proviennent d’une mauvaise circulation du Prana. D’une certaine manière, il est directement lié au bien-être, à la joie, au rire, à la vitalité et à la paix intérieure, car il guérit tous les maux.

 « Prana » est une pièce chorégraphique pour 10 danseurs écrite par Emilie Charles, une chorégraphe issue de la danse jazz qui s’intéresse aujourd’hui à tous les langages du corps. Dans son spectacle, elle mêle harmonieusement théâtre, danse hip-hop, jazz, contemporain et yoga pour former des chorégraphies intelligentes et performantes qui tentent de délivrer plusieurs recettes du bonheur aux spectateurs : respirer, lâcher-prise, s’étirer, danser, faire confiance à la vie, trouver son équilibre, ne plus s’attarder sur les jugements, rire, s’émerveiller de tout, ne pas dépendre des biens matériels, éviter la violence, s’accepter tel que l’on est, agir en accord avec ses pensées, vivre en toute sincérité avec soi et les autres, méditer …

« Dans un monde comme le nôtre où les sociétés les plus puissantes sont gouvernées par l’argent, le mental et le pouvoir, il me semble essentiel de parler des besoins du cœur dans mes spectacles, ou, autrement dit, des besoins de l’âme. Les gens ont tendance à séparer la vie quotidienne et la vie spirituelle, comme si la spiritualité était un luxe ou une religion qui se pratiquait dans une secte. Quand je vous parle de spiritualité, je vous parle de se sentir heureux au quotidien, se sentir bien dans sa peau en toute circonstance et se sentir bien avec les autres. La première chose que l’on devrait enseigner à un enfant, c’est que dans une pièce vide, il faut apprendre à apprécier l’espace.» 

« Prana » a été créée au Fort de Mons-en-Baroeul, avec le soutien de la mairie et en collaboration avec l’association Améthyste Lille. Elle a été écrite avec la Cie Améthyste, un groupe de danseurs professionnels et semi-professionnels motivé par un esprit de partage, de métissage et d’union. Leurs créations se démarquent généralement par leur originalité, leur sincérité et leurs performances techniques associées à une grande sensibilité musicale. L’enjeu pour cette nouvelle création, Prana, est d’aborder la spiritualité du YOGA de manière très accessible grâce à des mises en scènes très visuelles mais aussi grâce à un esprit décalé, de l’humour, de l’imagination,de la poésie et du rythme !

« Une des choses essentielles que j’ai découverte à travers ma pratique de la danse et du yoga, c’est l’importance de l’amour… Il faut essayer de mettre de l’amour dans chaque chose que l’on entreprend, chaque être vivant que l’on rencontre, à chaque instant de notre vie… Car là où il y a amour, il y a réussite et bonheur. »