Constance Copin

Après la validation du Baccalauréat Littéraire, elle entre à l’Institut Supérieur de formation aux métiers de la danse le Studio 920 à Quievrechain (59) où elle suit une formation technique Classique, contemporaine et Jazz. Elle obtient son EAT Jazz puis son EAT contemporain, et sort diplômée d’Etat de professeur de danse Jazz en Juin 2014.

Curieuse et passionnée, elle part en quête de différents styles de danse en suivant des cours avec des chorégraphes et/ou interprètes reconnus tels qu’Alain Gruttadauria, Bruno Agati, Cyrill Viallon, Shinatsu Kosakatani, Wayne Byars, Rick Odums, Olivier Coste, Jeffrey Carter, Patrice Valero, Bastien Nozeran, Wayne Barbaste, Joelle Bovis, Julien Desplantez, Carl Portal, Tatiana Seguin, Karine Leven, Malika Benjelloun, Yoann Leduc, etc…

Photoshootme Jérémy Fievet

Son goût pour l’ethnologie la conduit inévitablement vers des danses plus populaires s’étendant du monde occidental jusqu’aux autres continents : elle s’incorpore les danses africaines, latines et orientales ainsi que certaines danses folkloriques européennes, passionnée par les différentes cultures.

Elle développe un style enrichi de ses conquêtes culturelles, mais aussi influencé par son goût pour la littérature et le cinéma. Son travail chorégraphique s’appuie sur la personnalité et l’intuition de corps des danseurs, auxquels elle ajoute les lignes et la virtuosité de la danse jazz “à l’américaine”.

Constance Copin

« Le corps retient tout, nos blessures, nos joies, nos peurs, et tous les mouvements par lesquels il est déjà passé. La danse est une sorte de thérapie qui permet de libérer ses émotions refoulées. J’accorde une grande importance à l’interprétation, car en effet je préfère regarder un danseur qui me raconte quelque chose plutôt qu’un excellent technicien sans le moindre état d’âme. »

Elle entre en 2012 dans la compagnie de danse Oxygène (Somain) avec laquelle elle participe plus tard au spectacle Les temps dansent (création 2014). Elle enchaîne ensuite les rencontres artistiques et les spectacles en tout genre, de la comédie musicale D’ombres et de sang aux spectacles de variété et opérettes, dans toute la région du Nord.

Constance Copin

Elle crée en 2013 son premier spectacle danse-théâtre « Contacts Humains« .

En 2014, elle décide d’approfondir ses recherches chorégraphiques en intégrant la licence « études en danse » à la faculté Lille 3 Charles de Gaulle. Elle s’ouvre à divers processus chorégraphiques et se familiarise davantage avec les pratiques somatiques (yoga, body-mind centering, pilates, etc ). Elle s’oriente de plus en plus vers l’écoute de ses sensations et vers le respect du lien corps/esprit. Cette vision rythme son travail de tous les jours dans les écoles de danse où elle travaille régulièrement.

Photoshootme Jérémy Fievet

L’année 2015 est une année d’expérimentations de « vidéos-danse » et de concours. Elle remporte plusieurs premiers prix aux concours régionaux et nationaux. C’est également l’année de la création de son premier spectacle en solo sur le thème de la métamorphose, mais aussi l’année de naissance de la Compagnie Améthyste. Ils se présentent ensemble sur scène pour la première fois en Mars à l’occasion du Festival de Lille 3 « Les temps dansent« . C’est à l’issue de cette représentation positive qu’Emilie lance son projet de spectacle « Et si on dansait…? » (qui deviendra plus tard « Et si on jazzait…?! »), un spectacle avec l’esprit JAZZ et sur le thème de la fraternité.

En septembre 2015, elle participe à l’émission de danse My city dance tour avec son partenaire Lorenzo. En 2016, elle danse avec Bastien Nozeran et sa Compagnie Pure. Elle crée aussi « Cap, ou pas cap?! » avec Enzo Cataldo, un spectacle de théâtre, musique live et danse pour le jeune public. En 2017, elle dirige un projet cinématographique intitulé « Les pieds sur Terre » avec la Cie Améthyste et participe au festival d’Avignon avec une compagnie de théâtre pour jeune public.

Elle entre en juillet 2017 dans une compagnie belge, la compagnie Fusion dirigée par Kevin Pillette et Saléna Baudoux. Elle entame aujourd’hui toujours de nombreuses collaborations et participe à des créations en tout genre (danse contact & hip-hop, danse contemporaine, danses de salon, magie, cirque, …) tout en poursuivant l’enseignement de la danse en parallèle (moderne, classique, jazz et contemporain).

Photoshootme Jérémy Fievet